Bit 2024 Sud Salento

Le sud du Salento, une gamme d’émotions à raconter à BERLIN ET PARIS

ugento tramonto
ugento tramonto

Des falaises surplombant la mer, des sentiers sauvages délimités par des murs de pierres sèches, des plages douces et dorées baignées par une mer semblable aux Caraïbes, des villages brodés dans la pierre, des fêtes, de nombreuses fêtes traditionnelles et des événements accompagnés de musique et une gastronomie typique qui réchauffent le cœur et qui font des vacances dans le sud du Salento UNE GAMME D’ÉMOTIONS à vivre toute l’année.  Après le succès du Bit de Milan, les 16 Communes du Salento qui ont créé un réseau et qui constituent la « Area Interna Sud Salento » (territoire interne sud Salento), poursuivent le travail de promotion de leur magnifique territoire. Elles seront en effet également présentes aux salons les plus importants du monde du tourisme d’Europe, l’ITB à BERLIN et le Salon Mondial du Tourisme à Paris, prévu pour la mi-mars.

ITALY SALENTO MY LOVE PARTY À BERLIN

Le 7 mars notamment, une délégation d’administrateurs, composée du président de l’Assemblée des Maires, Giacomo Cazzato, maire de Tiggiano; par le coordinateur du projet, Evangelista Leuzzi, par les assesseurs au tourisme des Communes d’Alessano: Paolo Marasco, de Corsano: Francesco Caracciolo, de Castrignano del Capo – Santa Maria di Leuca : Giulia Chiffi, de Morciano di Leuca: Walter Colella, de Patù: Rino Letizia, de Presicce – Acquarica: Natacha Pizzolante, de Salve: Francesco De Giorgi e de Ugento: Anna Chiara Congedi, rencontreront des journalistes et des influenceurs allemands pour une soirée-événement au restaurant SPACCANAPOLI N.12 à Berlin, organisée par la journaliste Carmen Mancarella, rédacteur en chef du magazine SPIAGGE, qui fête ses dix premières années d’ITALY SALENTO MY LOVE PARTY IN BERLIN : dix ans d’événements hors salon, effectués en continu même pendant la pandémie, pour sensibiliser à la beauté du Salento les habitants de l’Europe centrale germanophone, langue parlée par près de 100 millions de personnes !

SALENTO MON AMOUR À PARIS

Le 15 mars, une nouvelle délégation composée du président de l’Assemblée des Maires, Giacomo Cazzato, maire de Tiggiano et des assesseurs au tourisme des communes de Montesano: Luigi Mele, de Tricase : Francesca Longo et de Ugento : Anna Chiara Congedi sera la protagoniste d’un nouvel événement hors salon à Paris, « Salento mon amour à Paris », ” Salento mon amour à Paris», organisé par la Journaliste du Salento Carmen Mancarella dans le prestigieux siège du Consulat Général d’Italie, présidé par la Consule, Irene Castagnoli.  L’événement sera ouvert par l’Ambassadeur Mario Boffo.  Les journalistes français et la délégation de la Presse étrangère à Paris se sont accrédités. Le service de restauration sera offert par le restaurant Da Rocco, considéré comme le temple de l’œno-gastronomie des Pouilles à Paris. Le 15, la délégation sera également reçue dans le prestigieux lycée italien Léonard de Vinci par le directeur Jean Claude Arnot et par la directrice adjointe, Paola Visone, pour un échange culturel. L’objectif est de diffuser la connaissance du Salento parmi les habitants européens parlant la langue française : un marché potentiel de 275 millions de personnes.

Le projet, créé par « Area Interna Sud Salento », a été financé grâce au POC (Plan Opérationnel Complémentaire) PUGLIA FESR (Fonds européen de développement régional)-FSE (Fonds Social Européen) 2014-2020 AXE VI- Action 6.8 « Interventions pour le repositionnement compétitif des destinations touristiques”. Le projet vise à une stratégie commune pour tous les petits centres, non seulement dans le domaine de la promotion touristique, mais aussi pour la mobilité interne et les services dans le but d’améliorer la qualité de vie des citoyens. Mais faisons un voyage idéal et allons découvrir un par un les villages qui font du sud du Salento, une gamme d’émotions.

ALESSANO, la ville de l’évêque et écrivain Don Tonino Bello

Alessano est célèbre pour être le lieu de naissance de Don Tonino Bello, l’évêque qui priait pour devenir l’Aile de réserve de Dieu, volant à ses côtés. La chanson du rappeur Mr Rain, « Supereroi », qui a triomphé au Festival de la Chanson Italienne de Sanremo en 2023, s’est inspirée à sa pensée. Pacifiste convaincu, Don Tonino s’est mis au service des plus faibles. Sa maison natale, devant l’église mère et son tombeau, en forme d’amphithéâtre, attirent de nombreux pèlerins, faisant d’Alessano la troisième destination touristique religieuse dans les Pouilles après San Giovanni Rotondo et Monte Sant’Angelo.  Non loin du cimetière vous pourrez admirer le village rupestre de Macurano, un complexe de grottes en partie creusées par l’homme au Moyen Âge, et en partie naturelles où vivaient les moines byzantins. L’église mère avec ses autels du baroque tardif et la maison même de Don Tonino Bello sont situées à l’entrée du centre historique aux rues étroites, flanquées des typiques maisons à cour et un ancien quartier juif. Ne manquez pas de visiter la Marina de Novaglie avec ses falaises surplombant la mer et ses douces criques qui permettent d’accoster directement avec le bateau pour apprécier une délicieuse pause à base de poisson frais, avant de reprendre la navigation.

Ugento spiaggia
Ugento spiaggia

CASTRIGNANO DEL CAPO – SANTA MARIA DE LEUCA AU BOUT DU MONDE

Selon les Anciens le monde finissait à Santa Maria di Leuca. Et ici, en admirant la mer depuis la place du Sanctuaire, vous pourrez vivre une expérience unique, presque métaphysique. Le regard se perd jusqu’à l’horizon. C’est presque comme toucher l’INFINI. Nous sommes devant le Sanctuaire de Santa Maria di Leuca, construit sur l’ancien temple de la déesse Minerve, où vous pouvez admirer les arches du marché destiné aux pèlerins, à la fin de leur voyage. Près du Sanctuaire, vous pourrez admirer le phare de Leuca,  second phare plus haut d’Europe, entouré de villas très élégantes, dont certaines ont été transformées en charmantes maisons ouvertes à l’hospitalité. A quelques kilomètres de l’élégante marina, symbole de la Dolce Vita italienne, voici Castrignano del Capo, avec sa place protégée par Saint Michel Archange et Borgo Terra, un village fortifié au cœur de la ville qui ressemble à un souk arabe. Ne manquez pas le village suggestif de Giuliano avec son imposant château et Salignano, caractérisé par la tour circulaire. Et pour le Carnaval, rendez-vous avec le masque typique : « lu Purgianella » vêtu d’une robe blanche et coiffé d’un chapeau richement coloré, symbole de fertilité. Les excursions aux grottes de Leuca sont inoubliables pour admirer les grottes de l’Adriatique dont la « Cattedrale » et la « Grotta del Soffio » (Grotte des Bouffées) et les grottes de la mer Ionienne : tout d’abord la Grotte des « Tre Porte » (Trois Portes) symbole de Leuca et la Grotte Porcinara qui abritait l’ancien temple de Jupiter. Au milieu de l’été, Leuca célèbre la Madone par une procession spectaculaire en mer.

CORSANO, DE LA ROUTE DU SEL AU CARNAVAL

Le bourg est devenu célèbre grâce aux Routes du Sel qui autrefois étaient traversées par des contrebandiers pour récolter le sel de la falaise et qui aujourd’hui sont devenues des sentiers suggestifs pour les voyageurs, les randonneurs et les pèlerins. Le paysage est à couper le souffle. On parcourt des sentiers parmi les murs de pierres sèches, le maquis méditerranéen et les « pagghiare », les « trulli » typiques du Salento sans cône sur le fond d’une mer aux mille nuances de bleu. Dans le passé, lorsque le sel était un monopole d’État, les habitants le récupéraient sur la falaise voisine et ils traversaient pieds nus des chemins accidentés, à tel point que les habitants du village étaient surnommés avec le nom de « scarcagnati », qui signifie en dialecte du Salento « gens aux talons durs », parce qu’ils étaient habitués à marcher sur des falaises abruptes sans se blesser.  Si vous choisissez un séjour en plein hiver, parmi les décorations lumineuses, les bandes musicales et les stands, vous pourrez assister le 3 février à la grande fête en l’honneur du Saint Patron, San Biagio (Saint Blaise), auquel la communauté est très attachée, à tel point que la plupart des habitants sont appelés Biagio en son honneur.   Le Carnaval est également très populaire ; pour cette occasion, les habitants de Corsano fabriquent des chars allégoriques en papier mâché de haute qualité. Enfin, il existe un projet d’investissement sur les sports extrêmes : le Vol de l’Ange, suspendu entre mer et falaises sauvages, devrait bientôt devenir réalité pour rendre l’offre touristique toujours plus complète.

GAGLIANO DEL CAPO – CARPE DIEM (CUEILLE LE JOUR PRÉSENT)

La petite plage et la falaise surplombant la mer sont depuis plusieurs années un lieu culte de l’été du Salento. Elles attirent en effet de nombreux voyageurs, impatients d’assister aux plongées spectaculaires. Le paysage est à couper le souffle : un superbe canyon qui embrasse la mer. Mais même le bourg de Gagliano del Capo réserve des surprises incroyables : il contient une église qui à elle seule mérite le détour pour sa particularité : c’est l’église mère. Ici, sculptés dans l’autel baroque de la Madone du Carmel, vous pourriez être surpris non par les habituels petits anges et chérubins, mais par des anges squelettes qui invitent le voyageur à réfléchir sur le caractère éphémère de la vie. Les amateurs d’art découvriront les précieuses toiles de l’un des principaux représentants de l’école napolitaine de la fin du XVIIIe siècle à Lecce : Oronzo Tiso.

MIGGIANO

Les habitants de Miggiano sont si créatifs et entreprenants qu’ils sont devenus célèbres pour l’Expo 2000, l’exposition qui a lieu le troisième dimanche d’octobre et qui attire les activités productives de toute la région et d’ailleurs. Ici vous pouvez admirer les dernières nouveautés dans le domaine de l’artisanat, de l’agriculture, de l’industrie et du tourisme; des énergies renouvelables, de l’environnement, de l’efficacité énergétique, des constructions et du mobilier.  À cette exposition très attendue il y a des événements de valorisation de l’œnogastronomie typique et de la tradition qui attirent régulièrement un vaste public.  Miggiano est également connu pour la crypte de Sainte Marina, pour un magnifique moulin à huile souterrain, qui abrite aujourd’hui le Musée de l’huile et pour la récente découverte d’une fresque représentant l’arbre de Jessé, à savoir l’arbre généalogique du Christ : une iconographie du XVIIIème siècle, restée cachée pendant plus de 300 ans. Aller à Miggiano, c’est se retrouver parmi de merveilleuses fresques byzantines, les palais nobles et les maisons à cour. Les habitants rivaliseront pour vous faire sentir l’un d’entre eux.

MONTESANO SALENTINO, FÊTE SPECTACULAIRE POUR SAN DONATO 

Qui dit Montesano Salentino dit Fête en l’honneur de San Donato (Saint Donatien) qui est célébré du 5 au 8 août également avec une grande foire commerciale. Tout le pays s’implique pour travailler à l’organisation de ce grand événement, considéré parmi le plus beau et majestueux du Salento et de toutes les Pouilles, en organisant les illuminations typiques qui décorent les rues, les concerts de musique, les feux d’artifice et la procession solennelle qui attire des pèlerins de toute la région.Montesano était une ancienne ville du vin, à tel point que dans son centre historique il y a huit cuves à vin où on pressait les raisins. Ne manquez pas une visite à l’église de San Donato où vous pourrez admirer une fresque du Saint datant du XVe siècle et l’église mère et son élégant autel baroque. Le village fait partie du réseau des bourgs italiens authentiques.

MONTESANO EST éGALEMENT CELBRE POUR ETRE LE BOURG DES ARTISTES QUI RéALISENT DES SCULPTURES EN BOIS

ugento zeus
ugento zeus

MORCIANO DI LEUCA, DES TOMATES AU GOÛT DE LA MER SUR LE SENTIER DES PÈLERINAGES

Morciano di Leuca est traversé par la route de pèlerinage « Leucadense ». En effet, Leuca Piccola (la Petite Leuca) est située dans son hameau, une reproduction fidèle et petite du sanctuaire de Santa Maria di Leuca avec les arcs pour le marché et l’abri souterrain pour les pèlerins. Ici se trouvent les fameux 10 P écrits par l’hôte : « Parole Poco Pensate Portano Pena Perciò Prima Pensa e Poi Parla » (Les mots peu réfléchis causent de la douleur, alors d’abord réfléchissez et ensuite parlez), ce qui représente une curiosité à ne pas manquer. A quelques pas du Sanctuaire se trouvent les célèbres « Vore di Barbarano » : gouffres où coulent les rivières souterraines qui se jettent dans la mer de Leuca. La légende raconte que de mauvais pèlerins y tombaient. A quelques pas de Morciano se trouve la belle Torre Vado avec la Tour, symbole du port de plaisance et sa falaise basse sur la mer, là où se trouvent les sources : de vraies baignoires naturelles avec hydro massage que vous pouvez utiliser gratuitement. Les sources d’eau souterraines, en effet, créent un agréable jeu de courants qui restaurent l’esprit et le corps. Enfin une pépite pour les gourmets : la tomate de Morciano a été reconnue Produit Agricole Traditionnel (PAT). Les agriculteurs la cultivent dans les terrains et dans des parcelles de terre rouge dominant la mer. Selon les anciennes techniques de culture, les tomates sont arrosées avec des algues baignées dans l’eau de mer, ce qui leur donne une saveur unique. Inoubliable.

PATU’ ET LE MYSTÉRIEUX CENTOPIETRE

Un arrêt incontournable est Centopietre à Patù, un monument funéraire construit en dalles provenant de l’ancienne ville messapienne de Vereto, pour honorer le général Gimignano, paladin de Charlemagne, qui, au IXe siècle, fut tué par les Sarrasins parce qu’il essaya de parvenir à un accord de paix.  Son tombeau, les Centopietre, est situé en face de l’église de San Giovanni, où nous pouvons déceler des  traces de fresques précieuses. Patù est petit, mais son histoire est grande. Le Palais Romano domine le centre, il fut la demeure de Liborio Romano, célèbre juriste et homme politique du Salento de notoriété nationale. Aujourd’hui, le Palazzo Romano abrite le Musée Archéologique de Vereto et la Bibliothèque de Fineterra. La Tour du Fortino, récemment rénovée, témoigne de la période médiévale du village et est la dernière des quatre tours d’angle du château du XVe siècle totalement détruit.

Patù s’étend sur la mer avec les belles marinas de Felloniche et San Gregorio, une petite crique naturelle. La charmante baie de San Gregorio, qui prend son nom d’après une tour de guet, était un point commercial stratégique.  La partie de l’escalier en pierre de tuffeau remonte à l’âge messapien. La charmante baie possède un paysage à couper le souffle : la falaise descend doucement vers la mer parmi les murs en pierres sèches et le maquis méditerranéen. Parmi les événements les plus évocateurs à ne pas manquer, citons l’exposition florale qui cette année sera célébrée le 2 Juin. Tous les citoyens collaborent, dans un esprit de communauté, pour récolter des fleurs sauvages avec lesquelles sont réalisées, le long de la rue principale, douze toiles « peintes avec les fleurs ». Le travail dure toute la nuit et le matin des milliers de visiteurs arrivent dans le petit centre du Salento. La Nuit Blanche est également très attendue et cette année elle se déroulera le 22 août : musique, spectacles, artisanat local, expositions et événements culturels, activités pour les enfants et les adolescents, font de la Notte Bianca (Nuit Blanche) à Patù un événement unique qui attire des visiteurs du monde entier.

PRESICCE-AQUARICA, MOULINS HYPOGÉES ET TOURS MÉDIÉVALES

Et nous arrivons maintenant à Presicce-Acquarica, commune née de la fusion administrative de deux centres contigus et désormais un exemple vertueux en Pouilles. D’une part, le bourg de Presicce, ancienne cité de l’huile et les moulins à huiles souterrains, incluse dans le network «les plus beaux bourgs d’Italie ». Il y a environ 30 moulins à huile souterrains seulement dans le centre historique et un, en particulier, est accessible et visitable, il occupe tout le sous-sol de la place principale. La Piazza del Popolo (Place du Peuple) constitue une ligne de partage entre la rue noble aux élégants bâtiments avec leurs jardins secrets, tels que le Palazzo Rollo et le Palazzo Arditi, et le quartier paysan, très charmant, où vous pourrez admirer la beauté des ruelles, des vues et des maisons à cour. À Acquarica, l’héritage du traitement du jonc des marais est fort et on peut contempler l’imposante Masseria de Celsorizzo, ancien village médiéval, avec sa tour-pigeonnier particulière, représentant le pouvoir de l’information au Moyen Âge : il ne suffisait pas de posséder plus de chevaliers afin que le seigneur soit vainqueur en guerre, mais il fallait aussi pouvoir compter sur des pigeons voyageurs grâce auxquels on pouvait transmettre des messages en temps réel.

RUFFANO, LA DANSE DES ÉPÉES ET L’ARTISANAT TYPIQUE

Quelques pas et nous sommes à Ruffano avec sa grande et suggestive Piazza del Popolo. L’église mère vaut le détour : vous pourrez y admirer la richesse baroque qui orne, en particulier, le majestueux autel de Saint Sébastien et les peintures du célèbre peintre Saverio Lillo, représentant de l’école napolitaine du XVIIIe siècle dans le Salento.  Ruffano préserve l’artisanat ancien, désormais en voie d’extinction, dans les ateliers artisanaux de la céramique et du cuivre, qui produisent de précieux artefacts.Pendant la nuit de mi-août, tout le monde se donne rendez-vous devant le sanctuaire de San Rocco à Torre Paduli, où au son incessant du tambourin, les hommes dansent la Danse de l’Épée, mimant avec les mains le geste de posséder un couteau.

Giardini Palazzo Bitonti
Giardini Palazzo Bitonti

SALVE PAVILLON BLEU

Pavillon Bleu en continu depuis 2009, Salve est baigné par des plages de sable doré et une mer limpide, parmi les dunes de lys sauvages, où flotte aussi le pavillon vert, la reconnaissance que l’Association des Médecins Pédiatres confère aux plages adaptées aux enfants. Tout son territoire est d’une beauté sauvage, incomparable pour ses couchers de soleil sur la mer dans les marinas de Posto Vecchio, Pescoluse, Torre Pali avec sa tour typique entièrement entourée d’eau et Lido Marini. Dans le petit village de Salve à ne pas manquer l’église mère pour admirer le plus ancien orgue des Pouilles toujours en activité et fabriqué par le facteur d’orgue Olgiati, originaire de Côme, en 1628. Le Palazzo Ramirez donne sur l’élégante Piazza Concordia, non loin du moulin à huile hypogé qui peut être visité. En parcourant le centre historique, on reste enchanté devant l’un des rares exemplaires de maison-tour, une maison fortifiée au cœur du village. Dans le hameau de Ruggiano, à ne pas manquer la visite au Sanctuaire de Santa Marina, avec de riches fresques dédiées à la vie de la Sainte. Nous vous recommandons d’assister au coucher du soleil, quand il illumine la façade du sanctuaire en « carparo », la dure pierre rouge de Lecce.

SPECCHIA PARMI LES PLUS BEAUX BOURGS D’ITALIE

Parmi les premières villes à rejoindre le réseau des Bourgs les plus beaux d’Italie, Specchia est devenu célèbre pour ses beautés architecturales et artistiques, pour son histoire et pour les nombreuses manifestations culturelles dont la Notte Bianca (Nuit Blanche) du 12 août, un événement reconnu au niveau régional, atteignant jusqu’à 50 mille visiteurs en une seule nuit.  Nous pouvons admirer le Palazzo Risolo, siège d’événements culturels et de manifestations et tout le centre historique, qui est composé d’un labyrinthe de ruelles aux maisons paysannes et aux élégants palais nobles. Le cadre suggestif du centre historique et du Palazzo Risolo sont utilisés par les habitants du village pour donner vie à la Crèche Vivante, un arrêt obligatoire pour ceux qui veulent découvrir le Salento pendant la magie de Noël. Specchia est connue pour son excellente gastronomie et pour ses maîtres pâtissiers qui ont conquis, s’essayant également à la production de « panettoni » et « pasticciotti » artisanaux, des prix convoités et des reconnaissances de niveau national et international. Cela vaut donc la peine de s’arrêter non seulement pour ses beautés historiques et artistiques, mais aussi pour ses gourmandises délicieuses et savoureuses.

TAURISANO LE LONG DE LA « MADONNA DELLA STRAD »

Un arôme intense de pain fraîchement sorti du four de pierre nous rappelle à Taurisano, avec sa riche Église mère et le centre historique.  La ville est célèbre pour avoir donné naissance le 19 janvier 1585 à Giulio Cesare Vanini, philosophe, médecin naturaliste et libre penseur italien, reconnu parmi les premiers représentants du libertinisme érudit, condamné à une mort atroce à Toulouse, en France, le 9 février 1619, accusé d’être athée et blasphémateur. Taurisano est célèbre pour l’église de la Madonna della Strada (Madone de la Route) qui, le long de l’ancienne route des pèlerinages et des chemins modernes, est un rare exemple de l’art roman dans le Salento.  Enfin, la ville est célèbre pour la production de ses illuminations qui sont très recherchées non seulement pour décorer les traditionnelles fetes du Salento mais aussi pour la réalisation  de lampes qui réchauffent l’atmosphère des maisons.

 

TIGGIANO, UN PARC-JARDIN AU « PALAZZO CASTELLO » BRILLE POUR LA FÊTE DE SAINT HYPATIE, PROTECTEUR DE LA VIRILITÉ

La sculpture de Janus à deux faces en pierre de Lecce vous accueille à Tiggiano, une petite ville pleine d’attracteurs culturels entièrement restaurés, en premier lieu le Palazzo Serafini Sauli récupéré avec son magnifique parc-jardin et la plantation d’agrumes et une forêt de chênes et la tour-pigeonnier.  Tiggiano est célèbre pour le festival en l’honneur de Saint Hypatie, protecteur de la virilité, célébré entre les 17 et 19 janvier avec des illuminations, des feux d’artifice et des bandes musicales. Ici on cultive la célèbre « pestanaca di Sant’Ippazio », la carotte jaune-violet, une cultivar unique pour ses caractéristiques organoleptiques.  Le bourg borde une côte sauvage fascinante, encore aujourd’hui “gardée” par l’ancienne tour de guet: Torre Nasparo, où il y a l’objectif de créer le Vol de l’Ange et d’autres attractions pour accroître le tourisme sportif et celui des jeunes.  Le paysage rural, où vous pourrez admirer le village de Matine avec les carrières de pierre désaffectées, est tellement suggestif que l’actrice hollywoodienne Helen Mirren accompagnée de son mari, le réalisateur Tylor Hackford, a acheté une ferme, où elle passe une grande partie de son temps agréablement, en faisant  amitié avec les locaux, cultivant des légumes et fréquentant les marchés locaux.

 TRICASE, DE MARINA SERRA AU BOURG ANCIEN

En suivant la route maritime, nous arrivons à Marina Serra, célèbre pour sa piscine naturelle, où également l’actrice hollywoodienne Helen Mirren avec son mari, le réalisateur Tylor Hackford, adore prendre un bain tôt le matin. La piscine a été « réalisée » par la mer, qui a envahi les carrières de pierre creusées par l’homme et est considérée parmi les plus belles du monde. Un peu plus au nord voici Tricase Porto avec ses vieux bateaux restaurés par l’Association Magna Grecia Mare et qui constituent un véritable Musée de la Mer sur le plan d’eau. En montant à la découverte du bourg de Tricase, vous rencontrez le chêne « Vallonea », parmi les spécimens les plus anciens du Salento, à tel point que selon la légende il abritait, sous ses branches, les cent chevaliers qui faisaient partie de la suite de l’empereur Frédéric II.Et nous voici en Piazza Pisanelli où donnent Palazzo Gallone, siège de la municipalité, et l’église de San Domenico aux autels baroques.Tricase aussi, avec son hameau de Lucugnano, est l’une des villes de la céramique et est entourée de cinq châteaux surplombant ses hameaux : Tutino où des particuliers ont récupéré le château, le transformant en lounge bar-restaurant, ouvert à la culture et à l’événementiel ; Depressa, dont le château appartient à la famille du célèbre réalisateur Edoardo Winspeare ; Caprarica del Capo et Sant’Eufemia sont tous des petits hameaux de Tricase à découvrir et à aimer.

acquarica celsorizzo
acquarica celsorizzo

 UGENTO, ANCIENNE VILLE MESSAPIENNE À LA MER CRISTALLINE

Pavillon Bleu depuis deux ans, Ugento est considérée comme la ville du tourisme du Salento par excellence avec le hameau de Gemini et les marinas de Torre San Giovanni, Torre Mozza et Lido Marini. Avec ses 33 mille lits et un produit intérieur brut de 253 millions d’euros, développé par les entreprises touristiques, Ugento est la troisième destination touristique des Pouilles.  La petite ville abrite d’incroyables trésors d’art : à partir du Nouveau Musée Archéologique où vous pourrez apprendre que le centre, à l’époque romaine, était une importante ville messapienne.  En effet, la statue de Zeus du VI siècle avant JC a été trouvée ici ; en bronze et haute de 74 centimètres, elle incarne la beauté et le style du peuple messapien, qui habitait le Salento avant la conquête des Romains. Sa copie fidèle est conservée au Nouveau Musée Archéologique avec des découvertes précieuses telles que la « trozzella » (vase typique des céramiques messapiennes avec des anses en chevalet) avec laquelle les femmes messapiennes puisaient l’eau des puits ; des jouets pour les enfants et un important trésor constitué d’anciennes pièces d’argent, dont certaines ont été frappées à Ugento, ce qui certifie l’intensité et la fréquence des échanges commerciaux dans le monde antique. À admirer également le Musée Diocésain qui abrite des trésors d’art sacré de haute qualité et le Parc Régional d’Ugento, où poussent les pins et le maquis méditerranéen et où on peut admirer les hérons qui s’arrêtent dans les bassins ; le Parc longe des plages de sable blanc très fin, baigné par une mer claire et cristalline.

Salento

La municipalité encourage le Tourisme des Racines, un projet voulu par l’Association des Communes d’Italie (ANCI) qui a pour objectif de faire visiter les villages de l’Italie par les descendants des émigrés italiens qui s’installèrent en Amérique ou en Europe pour des raisons professionnelles. Leurs petits-enfants et arrière-petits-enfants souhaitent aujourd’hui découvrir leurs origines. Enfin pour désaisonnaliser, Ugento accueille de grands événements sportifs. Parmi le slow tourisme, le parfum du pain fraîchement cuit, les villages brodés de pierre, les événements et les fêtes traditionnelles, le sud du Salento vous attend pour vous faire vivre toute une gamme d’émotions. Tout est encore à découvrir.

https://www.mediterraneantourism.it/site/en/notizie/581-a-berlin-et-a-paris-les-produits-typiques-sont-de-grands-ambassadeurs-du-salento

https://www.mediterraneantourism.it/site/en/notizie/578-urlaub-im-sudsalento-nuetzliche-adressen

Carmen Mancarella
Servizio By Carmen Mancarella

 

Articolo precedenteNapoli. Warner Music Italy celebra l’indimenticabile Pino Daniele | 19 Marzo
Articolo successivoCNA Lombardia. Economia Lombarda 2024